Jour 9: Hakone

Nous sommes partis tôt pour la région d’Hakone avec deux changements de train, un à Ofuna et le suivant à Odawara. Nous pensions prendre le bus pour rejoindre Kowakidani, à côté de Gora, mais une fois à la gare nous avons remarqué qu’il y avait un petit train qui grimpait là-haut et même sans billet nous l’avons pris de suite, ça nous a évité de sortir de la gare vu qu’il pleuvait. On savait qu’on pourrait de tout façon payer ce petit train à la sortie de gare en arrivant. Je pense que le bus aurait été plus rapide mais le parcours en train était vraiment sympa au milieu de toute cette végétation. La montée se faisait en zig-zag, donc à chaque fois le conducteur devait changer de côté. Une fois à la gare de Kowakidani, nous avons rejoint l’arrêt du bus sous la pluie! Première expérience bus au Japon, pas facile de s’y trouver au premier abord, donc, on demande directement au chauffeur si le bon bus. Nous avons opté pour l’hôtel Hakone Hotel Kowakien réservé 2-3 jours avant notre arrivée car cette étape n’était pas certaine. Du coup, les endroits moins cher étaient déjà tous complets!

Check-in fait mais chambre non disponible avant l’heure comme souvent le cas ici au Japon. Du coup, nous avons laissé nos bagages à la réception et avons pris le bus pour Gora, le centre de la région d’Hakone. De là, nous avons pris un funiculaire jusqu’à Sounzan suivi d’un téléphérique qui nous a mené jusqu’à Owakudani, surnommée la Grande Vallée Bouillante. En effet pendant le trajet le téléphérique passe au-dessus d’une zone où jets de vapeur d’eau et de souffre jaillissent de crevasses dissimulées dans la roche, ça sent aussi l’oeuf pourri! 🙂 A Owakudani, il y a un site où l’on peut s’approcher de ces vapeurs d’eau et de souffre. Un conseil, ne pas y aller juste après manger vu la forte odeur de souffre qui s’y dégage… Au final, le mont Fuji est caché par les nuages, nous avons alors pris une télécabine jusqu’à Togendai au bord du lac Ashi. Puis vu que nous avions le Fuji Hakone Pass, nous avons effectué une croisière sur ce lac avec l’espoir de voir le mont Fuji. Bon, on a réussi à voir le haut du cône entre les nuages et c’est tout! Mais le temps s’éclaircirait de plus en plus, et on gardait toujours l’espoir de le voir un peu plus. Autrement la croisière était sympathique à faire malgré le temps couvert. De retour a Togendai, nous avons repris la télécabine avec les yeux rivés sur le mont Fuji, hélas, à part le haut du cône et de temps en temps les flancs du Fuji c’est tout ce qu’on a réussi à voir, on va dire que c’est déjà pas mal car on aurait très bien pu ne pas le voir du tout. Une fois à Gora, on a repris le bus pour l’hôtel.

La nuit tombée, nous avons repris le bus pour Gora afin d’y trouver un restaurant. Et là, tout est fermé autour de la gare!! En chemin, on a vu qu’il y avait quelques restaurants d’ouverts mais ne voulant pas refaire demi tour et comme j’avais repéré un resto depuis le funiculaire qui proposait du boeuf de Kobe, nous avons décidé d’y aller en arpentant les ruelles sombres de Gora. Le restaurant en question est le ITOH DINING by NOBU. Une fois devant, c’est tout joli entouré de verdure. Il n’y pas beaucoup de tables et une seule était occupée. Si je parle de ce restaurant c’est que c’était la première fois que je goûtais au fameux boeuf de Kobe et c’est juste une tuerie. Autrement tout est bien présenté et délicieux, je ne peux que le recommander même si pas forcément bon marché.

1 commentaire

  1. Pingback: JAPON | Compte rendu >brunodS | Voyages – Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.