SwissPeaks 30k

SWISSPEAKS – 30K – 2490m D+

Après avoir fait l’impasse sur l’Ultraks à Zermatt, j’ai décidé de faire une des courses du Swisspeaks, la 30k +2500m, qui de plus est dans la région et tombait pile poil 2 semaines avant la dernière grande course de la saison, à savoir le Trail des Aiguilles Rouge (50km +4000m) à Chamonix.

Le matin de la course, nous avons appris que le parcours avait été modifié vu le mauvais temps annoncé et qu’on irait pas au Grammont. C’est vraiment dommage car cette partie était vraiment géniale, après je comprends entièrement les organisateurs car connaissant le parcours celui-ci aurait été délicat à négocier pour beaucoup de coureurs plus amateurs.

Départ de la course au sec mais la pluie est vite arrivée dès le 2ème km. Le peloton a pris une bonne allure sur la partie plate, env. 1 km, et continuait sur une bonne allure jusqu’au km 2.4. Pour ma part, les sensations étaient plutôt bonnes et je me suis laissé porter. La première difficulté, la montée à la Frête, était bien raide, mais au moins vu que nous étions dans la forêt, on est restés au sec. Ensuite bonne descente bien glissante mais sans difficulté, en bas de la descente, certains groupes ont loupé le balisage et on emprunté la route qui mène à Novel au lieu du sentier. Le problème est qu’un des contrôles était en bas du sentier. Pour ma part, j’ai pris le bon chemin, et dans la montée pour Novel, on était plusieurs à se demander pourquoi certains coureurs venaient en sens inverse!!?! J’ai eu la réponse au ravitaillement de Novel par ma chérie, c’était ceux qui s’étaient trompés de parcours et qui ont été obligés de redescendre pour passer le contrôle. Ouff pour ma part 🙂

Après le ravitaillement direction le col de la Croix avec +800m, avec une pluie qui redoublait d’intensité et le vent qui faisait son apparition. La première partie s’est relativement bien passée, la deuxième un peu plus compliquée avec la pluie, le fort vent et le froid qui se faisait sentir. Juste avant d’arriver au col, je ne sentais même plus les pouces! Certains coureurs n’étaient pas bien équipés avec de chaussures pratiquement plates alors que le terrain était boueux à souhait, j’étais bien content d’avoir choisi de prendre mes Salomon S-Lab Speed. Depuis le col, petite descente sur le lac Lovenex avant d’entamer la dernière petite difficulté de la journée jusqu’à Pas de Lovenex. De là, longue descente jusqu’au lac Taney avec un dernier ravitaillement et nouvelle très longue descente jusqu’au Bouveret avec 1-2 petites montées.

Pour moi cette course a été parfaite tant sur la gestion de l’effort que celle de l’alimentation et eu de bonnes sensations jusqu’à la fin. 44ème dans ma catégorie et 84ème sur 305 participants au départ. Je pense que je reviendrai au Swisspeaks et faire une des autres courses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge