SWISSPEAKS 94k +6’200m​

Nuit, humide et dénivelé…

Juste avant le départ..

Après 2 saisons sur la 35km, il était temps de passer à autre chose! La Swisspeaks 94k, c’était la course de la saison notamment première fois cette distance et nuit complète dehors. Un départ de Finhaut à 22h00 pour arriver au Bouveret au bord du Lac Léman! Brouillard et bruine nous accompagnent pratiquement toute la nuit avec des passages où la visibilité est vraiment très réduite et le terrain bien glissant. Le peloton est vite très étiré et au barrage d’Emosson, on se retrouve déjà par moments seuls au milieu de nulle part! Les 2 pics après le barrage font mal et c’est avec soulagement que le ravito du Lac de Salanfe fait son apparition! Après petite pause, faut attaquer le col de Susanfe, autant au départ se fut relativement calme autant al dernière partie compliquée avec le brouillard au point de chercher les drapeaux de balisage. On ne voyait pas à 5m! Une fois au col, le froid et le vent ne faisaient pas bon ménage, j’ai été forcé à mettre les gants car je ne sentais plus les doigts! 

Début de matinée chargé…

Une grande descente nous attendait jusqu’à Champéry avec -1’500m de dénivelé! La partie jusqu’à la cabane de Susanfe c’était galère, encore une fois le brouillard, terrain glissant et se concentrer à trouver les drapeaux! Le ravito de la Cabane de Susanfe m’a permis de me réchauffer afin d’attaquer la 2ème partie de la descente qui s’annonçait encore pire! Au final c’est vrai qu’avec tous ces cailloux et sol humide fallait pas faire de faux pas! Quelle longue descente de 2h! Bien content d’être arrivé à Champéry même si avant d’y arriver fallait encore monter un peu! J’en ai profité pour bien me ravitailler et me changer de t-shirt, merci à ma chérie d’avoir été là à cette heure si matinale, env. 05h00!

Nouvelle montée qui mène jusqu’à Croix de Culet, réussi à me perdre avec un autre concurrent sur les hauts de Champéry, perte de 15 minutes et en rebroussant chemin, on a réveillé un gars qui dormait! Ce gars c’est Fabien! Une fois le bon chemin repris, la montée était difficile mais à rythme régulier, le jour se lève aussi. Une fois en haut, direction les Crosets et son ravito, Fabien et moi on se suit jusqu’à ce dernier. A partir de là, on a fait la course jusqu’à l’arrivée en ensemble, on s’est bien complétés.

Arrivés à Morgins et sa base de vie, je profite de me changer complètement et de reprendre des forces, en plus ma famille est là ce qui motive toujours plus! Fabien m’a même attendu un peu! On avait fait plus de la moitié de la course! La dernière partie de la montée à Bellevue fut rude, bon finalement tout devenait difficile.

Partie la moins intéressante…

Ensuite toute la partie suivante fut un mélange de montée/descentes plus au moins compliquées à gérer. Une fois au Lac Tanay, on savait que la partie était gagnée. Vu que Fabien était aussi un bon descendeur, on a décidé de tout mettre sur OFF et de débouler dans cette descente qui menait à Les Evouettes avant de nous taper encore 4 km à plat jusqu’au Bouveret! A deux on a fait pratiquement 60km ensemble et ça nous a permis de faire un bon temps de 20h15m! Lors de cette course, j’ai aussi changé mon alimentation, out les gels, et place aux barres surtout sur la première partie de course. Pour le coup, mon taux glycémique a été beaucoup plus contant et pas eu de coup bas! Et les ravitos ont fait le reste…ah oui je suis parti aussi qu’avec de l’eau dans les gourdes, juste mis du coca mélangé à de l’eau lors des 2 derniers ravitos.

Conclusion…

Autrement, belle course cette Swisspeaks 94k mais dommage de faire la première partie de nuit car c’est sans doute la plus belle de la course! J’ai vu que cette année les organisateurs ont changé l’heure de départ, elle sera à 12h00 au lieu de 22h! Et n’ayant pas été tiré au sort pour la CCC, j’y retourne en septembre 2020… https://swisspeakstrail.com/

Médaille et cadeau finisher

55 commentaires

  1. Je trouve que votre histoire est vraiment impressionnante. Cela m’excite gravement et j’ai envie de le tester avec mon mari. Bien sûr si vous ne bluffez pas, mais je suis sure que non.

  2. Ce genre d’aventure me rappelle une drôle d’histoire. En fait, lorsqu’on a fait une randonnée, il y avait quelqu’un qui semblait être très fort le jour. Mais lorsque la nuit est tombée, il se comportait comme une poule mouillée, un vrai trouillard.

  3. J’ai vécu aussi la même aventure que vous quand j’étais une adolescente. Il ne faut pas oublier que les apports bénéfiques de cela sont très nombreux. Il favorise le développement de notre esprit et garantit notre santé.

  4. En ce qui me concerne, je ne vais pas pouvoir entreprendre de telles aventures, je crois. Je sais qu’il faut se décompresser de temps en temps, mais les responsabilités qu’on a nous empêchent de faire cela. En tout cas, merci pour votre partage.
    Camille Moreau Articles récents…Contacter le SAV de DysonMy Profile

  5. C’est assez passionnant, à mon avis. Qui plus est, vous savez bien décrire les choses. Mais je crois que je ne pourrais pas me lancer dans une telle aventure. Bon courage à tous ceux qui vont se lancer.

  6. Chacun a son propre moyen de passer le temps, de prendre soin de lui et de se faire plaisir. Je trouve que ce qu’il a fait constitue un bon moyen de garder sa santé et de se faire plaisir en même temps.

  7. Je trouve que votre aventure n’est pas mal. Mais pourquoi les hommes d’aujourd’hui cherchent-ils des problèmes comme ça ? Je pense que si on veut rester en bonne santé, votre aventure n’est pas vraiment une solution.

  8. Je trouve que votre parcours est vraiment très excitant, merci de nous avoir fait vivre cette aventure avec votre récit. Je trouve que c’est une belle alternative pour notre santé et pour notre plaisir à la fois.

  9. Merci beaucoup pour votre partage, vous n’avez rien oublié dans votre récit. On dirait même qu’on a vécu cela avec vous. Je vous avoue que cela me donne envie de me lancer dans une aventure pareille.

  10. Votre histoire est vraiment impressionnante. Mais je pense qu’il faut de la passion pour se lancer à ce genre d’aventure. Et surtout, il ne faut pas avoir un seul engagement, notamment en tant que parent.

  11. Je ne suis pas un grand fan de sport ni une naturaliste avérée, mais j’avoue que je suis épatée par votre parcours. Toutefois, je ne pense ni pouvoir ni vouloir faire cela, qu’importe les circonstances.

  12. Vous n’avez rien oublié à ce que je constate, en tout cas, merci beaucoup pour votre partage. Même si je ne suis pas une sportive jusque dans l’âme, j’ai été plus que conquise par votre récit.

  13. Merci pour cet article passionant à lire. Je pense que ça donne envie à beaucoup de pratiquer le trail, surtout après la durée du confinement, on est de plus en plus à vouloir faire des activités sportives en plein air.

  14. Je félicite votre courage et j’apprécie aussi votre partage. Je ne suis pas une sportive, mais j’avoue que j’aime bien le parcours que vous avez choisi. Je trouverai bien un moyen d’effectuer ce parcours un jour.

  15. Il faut dire que vous n’avez rien oublié dans votre description. On a la sensation de l’avoir vécu avec vous. Le parcours, les obstacles… bref tous les détails sont présents. J’avoue que votre aventure me tente.

  16. J’aime bien ce genre d’activité. De plus, avec le confinement ces dernières semaines, on n’a pas pu partager de tels moments entre famille ou entre amis. Je trouve que c’est un bon plan pour l’été à venir.

  17. un vrai challenge de fou pour certains d’entre nous, dont moi ! Merci en tout cas de nous en dire de plus en plus sur ce qui nous attend en la matière. Tout ce qu’il me faut maintenant, c’est le courage de poursuivre la lecture sur votre blog

  18. C’est une belle aventure, surtout pour les adeptes du sport et les amoureux de la nature. Personnellement, j’aime ce genre d’activité, mais je préfère l’effectuer en famille ou entre amis, peut-être aussi entre collègues lors d’un séminaire par exemple.

  19. Franchement, le trail, rien que d’y penser, je ne peux pas… ce qui pourrait peut-être me donner envie un jour, dans plusieurs années sans doute, c’est le bénéfice offert en parcourant la nature, l’air frais des montagnes, etc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.